AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Acte I - Vers Centaurea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
• I'm Invité



MessageSujet: Acte I - Vers Centaurea   Lun 14 Nov - 4:10

Le parfum salé des flots rendait les sens de Jyuubei beaucoup moins à l’affût qu’à l’accoutumé mais cette situation le dérangeait guère. Il se retrouvait sur un bateau de commerce qu’il avait intégré à la dernière minute en essayant de se sauver des marines à sa poursuite. Le bateau n’était pas en très bon état, les coquillages et les algues ne formaient qu’un avec la coque. Le ciel était dégagé, on aurait pu s’arrêter, contempler les nuages et s’évader l’espace d’un instant pour laisser notre imagination s’entremêler avec la réalité. Mais malheureusement il était impossible pour Jyuubei de profiter de ce spectacle comme il aurait pu le faire s’il avait pu s’échapper de l’île avec ses amis. Il ne put s’empêcher de repenser aux vœux qu’ils avaient tous fait pour devenir pirates dans un futur qui était si proche…


Cependant ses réflexions furent de courte durée car il fut vite obligé de revenir à la réalité lorsque le capitaine du bateau s’approcha de lui en lui tendant violemment un seau remplit d’eau ainsi qu’un chiffon. C’était un homme assez âgé ne mesurant pas plus d’1 mètre 65, pas très costaud mais possédant un de ces ventres qui vous obligeait à penser qu’il ne pouvait être qu’un gros flemmard déléguant ses ordres à ses subalternes sans leur laisser l’occasion de répliquer. Son visage était marqué par la vieillesse et des rides sur son front montraient qu’il avait pris l’habitude de garder un air fermé et dur. Il portait une moustache grisâtre en forme de chenille qui provoqua un sourire en coin sur le visage de Jyuubei. Le capitaine s’adressa à lui de façon sévère tout en haussant la voix pour affirmer son autorité et sûrement pour l’intimider.


" Hey mon p’tit jeune !! Tu n’es pas ici pour te tourner les pouces ! Saches bien que la seule raison pour laquelle je t’ai autorisé à rester sur mon bateau n’est autre que mes hommes n’ont pas le temps de s’occuper de faire briller le sol de ce navire !!! Il est donc temps pour toi de t’mettre au boulot si tu ne veux pas te retrouver par-dessus bord !! "


Il balança alors le seau contre la poitrine de Jyuubei qui put le retenir de justesse avec sa main. Il regarda alors le capitaine dans les yeux tout en soutenant son regard agressif. Les deux hommes restèrent alors quelques secondes à se dévisager sans qu’aucun d’entre ne baisse le regard. La tension était palpable à bord du navire et tous les matelots présents sur le pont et qui regardaient la scène, retenaient leur respiration pour voir ce qui allait se passer. Certains imaginaient déjà le jeune homme se faire balancer par-dessus bord et surement se faire dévorer par un monstre marin. C’est alors que Jyuubei lâcha le seau à ses pieds et plongea le torchon afin de commencer à nettoyer. Le capitaine lâcha alors quelques jurons inaudibles pendant qu’il se dirigeait vers ses quartiers. La tension disparu alors comme elle était apparue plus tôt et tout le monde repris les activités qui avaient été laissé en suspens. Jyuubei s’appliqua à la tâche qui lui avait été donné, cependant, sur son visage il était possible d’y lire de la colère ainsi que du dégoût…

*Ne vous méprenez pas bande d’imbéciles, la seule raison pour laquelle je me plie à cette ordre c’est uniquement parce que je n’ai pas le choix de rester en vie pour espérer un jour respecter ma promesse… De plus, d’après le goût et la couleur spéciale de ce fruit que j’ai mangé, je suis prêt à parier que c’était un fruit du démon et de ce fait, mieux vaut pour moi de ne pas me retrouver à l’eau, je ne pourrais rien faire pour pouvoir remonter à la surface si on en croit tout ce que l’on dit sur ces fruits… Je ferais en sorte de ne pas attirer l’attention sur moi avant d’atteindre une île. Et à ce moment-là, je pourrai partir en emportant ce qu’il pourra mettre utile plus tard…*


Trois jours passèrent et Jyuubei exécuta tous les ordres que le capitaine lui donna afin d’éviter d’avoir des problèmes et chaque nuit, pendant que les autres se reposaient, il faisait le tour du bateau afin de repérer des objets qui lui semblerait intéressant de récupérer le moment venu. Pour quelqu’un qui n’avait pas l’habitude des bateaux, Jyuubei se félicita de réagir si bien au voyage. Il put notamment montrer ses talents de médecin en appliquant certains soins sur les matelots qui se blessaient au cours de la journée en travaillant. Il put ainsi avoir accès à la salle où tous les médicaments étaient entreposés et se proposa d’accueillir les matelots un par un pour pouvoir vérifier leur état de santé. Ce fut un travail fastidieux d’examiner la trentaine de personnes présentes sur le bateau mais la récompense à la fin de la journée fut à la hauteur du travail effectué…

*Maintenant que j’ai pu tous les examiner et qu’ils me reconnaissent en tant que médecin, il me sera facile de tous leur faire prendre un médicament de ma composition le moment venu… Bien sûr je ne vais pas les tuer mais les endormir pourrait m’être utile si jamais je veux avoir du temps pour m’éclipser… Enfin bon, nous verrons bien… Il est temps pour moi d’aller sur le pont pour ne pas éveiller les soupçons…*


Sur le pont, les rumeurs allaient de bon train et si on tendait l’oreille, on pouvait entendre toutes sortes d’histoires venant de différentes mers. Mais Jyuubei se contenta de se renseigner sur la prochaine destination du bateau et donc l’endroit où Jyuubei devra débarquer. Et alors que le plan de Jyuubei commençait à voir le jour, on pouvait voir à l’horizon que le voyage ne faisait que commencer pour lui…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
• I'm Invité



MessageSujet: Re: Acte I - Vers Centaurea   Lun 14 Nov - 6:31

Un harmonica.


Un son d'harmonica accompagnait le mouvement des flots. A l'horizon, une simple petite barque dérivant lentement dans cette vaste étendue bleue et calme. Il y avait une jeune femme allongée dans cette barque, une jeune femme à la chevelure dorée, qui brillait de mille feux sous les regards audacieux des rayons du soleil. Dans tous ces éclats, celui de l'harmonica était sans doute le plus visible. Une lueur argentée qui se dispersait à sa guise, facilement trouvable par n'importe quel marin itinérant passant par là. Cela allait de soi, mais il s'agissait de la jeune femme qui jouait de cet instrument, les yeux fermés. Dans sa tête, le son qu'elle produisait n'était pas unique. Il y avait avec elle la petite guitare, et d'autres symphonies s'alliant pour former cette fameuse chanson qu'elle avait appris il y a maintenant quelques années. D'un air mélancolique, elle jouait sans se retenir, laissant sa musique s'évader au gré de la brise marine. Cette chanson, ils avaient l'habitude de la jouer le soir, sur le pont de ce petit navire, entre camarades Pirates. A cette époque, c'était Old Claws qui interprétait la partition d'harmonica, la blonde ne pouvait qu'écouter ce son si doux à ses oreilles. Son intérêt avait doublé lorsque son ancien Capitaine lui demanda si elle voulait apprendre à jouer de cet instrument pratique à transporter. Un des seuls héritages que cet homme lui avait légués, avec ce grand cercueil aux allures de Caverne d'Ali Baba.

Cette jeune femme blonde, bien entendu, n'était autre que Calypso, la désormais Pirate vagabonde inconnue des services de la MARINE. En s'arrêtant de jouer, elle ne fit qu'un petit geste de la main pour lever chapeau, histoire de regarder bien en face ce soleil qui la narguait depuis son trône céleste. Une seule question lui vint à l'esprit. Comment avait-elle pu se retrouver toute seule perdue au milieu de la mer sur une petite barque avec pour seules provisions des miches de pains et une bouteille de rhum ? Rien de plus simple. Tout avait commencé dans un bar, il avait fallu qu'elle boive comme un puits sans fond, et qu'elle se déchaîne sur un des clients. Manque de bol, ce dit client était un officier de la MARINE, et il n'avait pas hésité à la menacer de l'arrêter. Aussitôt dit, aussitôt fait, sans la moindre once de raisonnement logique dans ses actions, la Pirate avait placé une droite magistrale avant de s'enfuir et de se cacher sur un gros bateau de pêche. Elle avait passé un jour et deux nuits à dormir sans interruption, avant de se réveiller, complètement perdue au petit matin à l'arrière du bateau. L'air de rien, telle une zombie tout droit sortie des légendes, elle chercha un matelot capable de lui dire où elle se trouvait. Par chance, il y en avait un bien assez sympathique pour lui indiquer le point cardinal vers lequel ils se dirigeaient, mais omis de lui mentionner la destination, en se rappelant qu'il n'était pas censé y avoir une femme sur leur embarcation. L'alerte donnée, Caly' n'eut pas d'autre choix que de boxer son interlocuteur et de sauter sur une des barques, avec son fidèle compagnon "Hell's Gate" - le cercueil - pour échapper à ces rustres de pêcheurs.

Voilà une histoire bien pathétique qui l'avait mené à cette dérision aléatoire. Cependant, sachant quelle direction ils avaient pris et le temps de voyage, elle en avait déduit qu'elle devait se trouver non loin de l'île de Centaurea. Avec le moins d'effort possible, elle se retourna pour scruter l'horizon, et ce qu'elle vit ne put que confirmer ses hypothèses. La grande montagne qui se dressait au loin ne pouvait être autre que le Pic de Kila. Mais bon, sans rames, elle ne risquait pas d'aller bien loin. Était-elle condamnée à la dérive et à la famine ? Condamnée à errer sur les flots jusqu'à la fin de ses jours ? Ou bien même à devoir nager jusqu'à la rive ? - ce qui résulterait à sa mort immédiate - Y réfléchir davantage ne menait à rien. Ou presque. Comme si les dieux des mers étaient avec elle, un bateau apparut dans son champ de vision. Il était justement assez proche pour que les membres à son bord puissent entendre ses appels au secours. Elle se leva et agita les bras - et en laissant sa cape et son chapeau Pirate au fond de la barque - pour essayer d'attirer leur attention. Qui ne viendrait pas sauver une "sirène" perdue au milieu de l'océan ? En tout cas, pas eux. Ils n'avaient pas tardé à dévier de leur trajectoire pour venir à la rencontre de la jeune femme. L'échelle baissée, Calypso se ré-équipa de tout son attirail, en tentant de faire monter tant bien que mal son boulet en forme de cercueil. Sauvée ! Elle remercia les marins en s'inclinant légèrement, mais un homme s'approcha particulièrement près d'elle.



-"Soyez la bienvenue sur mon humble navire, gente demoiselle ! Si je peux faire quoi que ce soit pour vous aider, vous pouvez venir directement dans ma cabine et je me ferai un plaisir de pouvoir trouver une solution."


Dégoûtant. C'était un homme assez petit, plus petit qu'elle en tout cas, avec un baril de bière en guise de ventre, et une petite moustache. Il avait un de ces sourires malicieux et intéressé, il était hors de question qu'elle se retrouve seule dans cette cabine avec cet homme. Quand elle regardait bien, pratiquement tout le monde la regardait comme si elle était une denrée très rare, à part une seule personne. Un jeune garçon aux cheveux bruns tressés, portant des lunettes. Son intérêt pour lui ne put que grandir, et elle s'empressa de réfuter l'offre du Capitaine pour aller à sa rencontre. Il avait l'air plus instruit que le reste de l'équipage, comme s'il n'avait pas sa place parmi eux.


-"Hi ! Dis-moi mon garçon, on se dirige bien vers la Ville Principale de l'Île de Centaurea ?"


En posant sa question, elle replaça son chapeau à la tête de mort sur sa tête et ne put s'empêcher de se mettre à mordiller un cure-dent qu'elle avait sur elle. Pour le moment, demander son nom ou la raison de sa présence sur ce rafiot à son interlocuteur n'était pas à l'ordre du jour, c'était même une idée qui ne lui avait pas du tout traverser l'esprit. Une chose était sûre, la suite des évènements promettait d'être très intéressante.


Dernière édition par Alwyn S. Calypso le Lun 14 Nov - 20:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
• I'm Invité



MessageSujet: Re: Acte I - Vers Centaurea   Lun 14 Nov - 13:29


Le soleil était à son paroxysme dans les cieux et nous faisait don d’un spectacle assez commun sur les mers mais pour Jyuubei se fut quelque chose de nouveau dont il ne put s’empêcher d’observer avec intérêt. Les rayons de soleil arrosaient la surface de l’eau et l’on pouvait ainsi admirer une mer de diamants scintillants à la surface. La brise sur le pont était agréable et amenait avec elle une sensation de liberté qui traversait le cœur de chacun. Elle semblait passer en emportant les rêves de chacun pour les élever dans les cieux tels des oiseaux prenant leur envol pour atteindre leur destination. Une sensation de mélancolie traversait le cœur de beaucoup de marins ainsi que Jyuubei lorsque cette scène pittoresque prit une tournure un peu plus vivante …

Alors que le son du vent soufflant malicieusement à travers les voiles du bateau et le bruit des vagues fouettant la coque du bateau de manière désordonnée, on pouvait distinguer une certaine mélodie venant de l’horizon. La mélodie fut à peine audible un temps et se fut que certains marins expérimentés qui purent l’entendre et donc prévenir les autres qu’il y avait quelque chose un peu plus loin. L’agitation commençait un peu à faire son apparition sur le bateau et le capitaine eut vent de ce qu’il se passait et se décida à faire son entrée et voir de lui-même ce qu’il se passait. Il sortit de manière assez nonchalante de sa cabine et on pouvait voir qu’il était en train de manger car sa bouche était encore sale, tâchée par les nombreuses sauces dont son repas était surement accompagné. Lorsqu’il demanda une explication sur ce qu’il provoquait cette agitation, on put aussi apercevoir qu’il n’avait pas fini de mâcher ce qu’il avait commencé à manger et une partie se retrouva sur le sol que Jyuubei avait nettoyé la veille. Ce dernier ne put s’empêcher de lancer un regard noir au capitaine qui résultait du plus profond mépris et dégoût qu’il éprouvait à son égard. Leurs regards se croisèrent mais se fut de courte durée car les nouvelles étaient tombées.


" C’est une embarcation mon cap’taine ! On dirait qu’il y a quelqu’un dessus et cette personne a l’air de nous faire signe !! "


Il détourna alors le regard de Jyuubei et se concentra sur ce qu’on pouvait apercevoir plus loin sur l’eau. Il sortit sa longue vue afin d’avoir une meilleure vue sur ce qu’ils pouvaient maintenant tous voir. La vision qu’il eut alors avait l’air de lui plaire car il affichait un sourire inhabituel sur le visage qui mit plusieurs personnes mal à l’aise. Ce n’était pas un simple sourire et il pouvait laisser penser que le capitaine s’adonnait à différentes pensées que personne n’aurait voulu connaître. Il ne tarda pas à donner ses ordres à ses matelots.

" Bâbord toute !! Nous avons un coli à récupérer les gars !! Alors je veux que vous alliez récupérer cette personne là-bas ! Nyark nyark nyark ! "


Tous s’exécutèrent et donc le bateau prit la direction de l’embarcation. Plus on s’approchait et plus il était possible de distinguer les formes et les couleurs de ce qui semblait n’être qu’une ombre floue à l’horizon quelques minutes auparavant. Et lorsque que la personne que le capitaine voulait récupérer fit son apparition sur le bateau, Jyuubei comprit les raisons pour lesquelles il avait accepté de lui venir en aide. En effet, c’était une jeune femme aux cheveux blonds qui avait l’air de briller sous les rayons du soleil. Elle était aussi grande que Jyuubei et on pouvait aisément dire que c’était une belle femme qui ne t’attarda pas à plaire à pas mal de marins présents sur le bateau. Cependant Jyuubei ne put s’empêcher de regarder au-delà de la première impression qu’elle laissait et s’aperçut que ses cheveux n’étaient pas bien coiffés et on pouvait y voir une marque circulaire sur son crâne comme si elle avait porté un chapeau récemment et de manière régulière. Ces soupçons se révélèrent exact lorsqu’il aperçut qu’elle tenait un objet ressemblant à un chapeau dans la main. Bien sûr, ses yeux écarlates ne laissèrent pas Jyuubei de marbre et il pouvait y voir brûler plusieurs feux à travers eux et fut impressionné.

*Alors comme ça vieux porc, c’est pour elle que tu as voulu t’éloigner un peu de notre route n’est-ce pas ? Tch. Il me dégoûte de plus en plus ce vieux crouton… Je suis prêt à parier qu’il n’en aurait pas fait autant si ça avait été moi qui me serait retrouvé sur cette embarcation… Enfin bon pas grave, le plus important maintenant c’est que je dois compter cette personne dans mes calculs pour mon plan. Elle pourrait bien tout gâcher si jamais ça elle se trouve quelque part où elle ne devrait pas. Peut-être que je devrais…*


Alors qu’il était perdu dans ses propres pensées, Jyuubei ne remarqua pas que la jeune femme s’était dirigée vers lui et se trouvait maintenant près de lui. Elle avait traversé toute la foule qui se trouvait autour d’elle lors de son arrivée. Jyuubei, lui, était resté en retrait pour observer la scène dans son ensemble et avoir tous les éléments pour réfléchir à une manière de tirer cette apparition à son avantage. Lorsqu’il vit la femme devant lui, il recula d’un pas sous le coup de la surprise. Elle lui adressa alors la parole:

« Hi ! Dis-moi mon garçon, on se dirige bien vers la Ville Principale de l'Île de Centaurea ? »


Et lorsqu’il se prépara à lui répondre, il fut témoin d’une scène qui le choqua et le laissa sans voix pendant quelques secondes. La femme remit alors son chapeau et on pouvait voir que ce n’était pas un simple chapeau. Le symbole qu’on voyait n’était autre qu’un symbole pirate. Jyuubei était le seul à pouvoir le voir vu qu’il était en retrait et que la femme faisait dos aux autres. Il ne tarda pas à réagir après être sorti de l’état de choc dont il avait été victime. Il prit le chapeau de la jeune femme, le colla sur sa poitrine, posa son autre main sur son front et lui demanda en haussant la voix de manière à ce que tout le monde puisse entendre.

« MADEMOISELLE VOUS ALLEZ BIEN ?! TENEZ BON JE VAIS VOUS AIDER ! JE VOUS AMENE AVEC MOI, JE SUIS MEDECIN JE VAIS VOUS SOIGNER ! »


Il prit alors sa main et s’empressa alors de l’amener dans la cabine où étaient entreposés les médicaments. Arrivé à destination, il prit le soin de fermer la porte et fit volte-face pour s’entretenir avec la femme. Son visage montrait qu’il était sérieux et qu’il voulait connaître le fin mot de l’histoire.

« Bon sang mais qui êtes-vous ? Quelles sont vos intentions ? Votre chapeau… Vous êtes pirate ? Vous venez attaquer ce bateau ? Etes-vous venue seule ? Je suis parti de mon île et je souhaite devenir moi aussi un pirate… »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
• I'm Invité



MessageSujet: Re: Acte I - Vers Centaurea   Lun 14 Nov - 20:03

Quoi ? Que s'était-il passé ?! Une suite d'actions enchaînées à une vitesse ahurissante. Alors que la Pirate n'attendait que la réponse à sa question, elle fut surprise de constater que le regard de son interlocuteur était posé sur le chapeau qu'elle venait de poser sur sa propre tête. Des yeux ébahis, presque admiratifs, comme si le jeune homme avait aperçu un trésor sous la forme d'un chapeau. Ce qui suivit fut d'autant plus étonnant. Dans un élan suivant sa stupeur, le marin lui ôta le chapeau de sa tête pour le coller contre son buste, comme pour faire un salut à la mode de ces soldats de la MARINE. Puis, il posa sa main libre sur le front de Calypso, ce qui la fit rosir légèrement. Elle ne s'attendait à un tel mouvement de la part d'un inconnu, mais elle était de pouvoir s'imaginer ce qui pouvait se produire ensuite. Le jeune homme haussa d'un seul coup la voix, pour lui demander si elle n'avait rien, et qu'elle devait malgré tout en plus subir des soins. Rien d'autre qu'un "Hein ?!" ne pouvait traverser l'esprit de la blonde. Elle se fit traîner sans concession vers ce qui semblait être la cabine médicale du navire. Calypso ne put que lancer un regard derrière elle, pour observer les autres marins à bord qui s'étaient regroupés autour d'elle plus tôt. Une aura maléfique, des yeux démoniaques, des grincements de dents meurtriers, ils n'avaient pas l'air contents de la tournure que prenaient les évènements. Pour accentuer leur mécontentement, la Pirate laissa échapper un clin d’œil et tira la langue par la même occasion. Le Capitaine "Baleine" - c'était comme ça qu'elle voyait le capitaine de ce bateau désormais - était fou de rage, on pouvait le voir sur ses bourrelets faciaux déformés par la colère.


En attendant, Calypso avait été entraînée dans la cabine, maintenant seule en présence du jeune garçon - et son cercueil. Il ne faisait nul doute qu'après avoir longuement jeté son regard dans le sien, il ne semblait pas être quelqu'un de pouvoir violer qui que ce soit, ni même agresser quelqu'un sans raison. Cette déduction fit sourire la jeune femme, même si en revanche le jeune homme avait une expression des plus sérieuses.


« Bon sang mais qui êtes-vous ? Quelles sont vos intentions ? Votre chapeau… Vous êtes pirate ? Vous venez attaquer ce bateau ? Etes-vous venue seule ? Je suis parti de mon île et je souhaite devenir moi aussi un pirate… »



Avez-vous déjà vu... une bataille navale ?! Ce bombardement de questions y ressemblait fortement. C'était bien ce qui lui semblait au premier abord, il avait bien flashé sur ce chapeau. Ce chapeau était celui d'Old Claws, et les membres de son ancien équipage avaient insisté pour qu'elle le garde, car elle était sans doute la personne qui représentait le mieux leur camaraderie, comme une sorte de mascotte. Cependant, la suite de l'interrogatoire du marin la laissa sans voix. Après avoir passé quelques secondes à le fixer, on pouvait apercevoir quelques larmes se dessiner au coin de ses yeux. Elle eut au moment un rictus particulier, un tic au niveau des lèvres. Plus le temps défilait, plus le tic était visible.


-"...HA HA HA HA HA !!!"


Elle ne put s'empêcher plus longtemps de se retenir de rire, elle en avait les larmes aux yeux. Elle tenta de récupérer son souffle, en s'essuyant le visage, avant de refixer son interlocuteur.


-"Comme tu as pu le deviner, je suis en effet une Pirate. Ton esprit me plait ! Mais si tu veux devenir Pirate, il te faudra pl..."


Elle s'arrêta net. Son corps se mit à trembler, elle baissa son visage, désormais caché par sa longue chevelure, mais quand elle releva la tête, son expression était bien différente. Elle se redressa en choppant son chapeau au passage, et en tirant sur les chaînes qui étaient liées à son cercueil. D'un seul coup de pied, elle défonça la porte de la cabine et sortit la tête haute. Elle se mit à fixer l'équipage, qui n'avait pas bougé. Elle frappa sur le côté du cercueil avec son pied, ce qui le fit s'ouvrir de manière à laisser voir une bouche de canon, et s'accroupit à côté.


-"J'ai cru entendre les mots TRUIE, PROSTITUÉE et SALE TRAINÉE ! QUI a dit ça ?! Qui a osé m'insulter ? MOI ! Red Eyes Caly' !! La terreur de West Blue ?!! Non, ça n'a aucune importance...CREVEZ !!"


Elle alluma la mèche de "Hell's Gate", qui tira un boulet de canon dans une explosion spectaculaire. Elle rata - exprès - les matelots, de manière à faire un trou sur le pont et jeter tout l'équipage à l'eau. Calypso se retourna pour se retrouver face au jeune homme, elle passa sa main dans les cheveux pour les replacer, avant de reprendre sa conversation.


-"Hmpf ! Comme je te le disais, pour devenir Pirate, il te faut un peu plus que de l'assurance ou de la prestance ! Il te faut de la détermination et des rêves ! Mais je pense que tu peux faire l'affaire. Suis-moi jusqu'aux abysses de ce monde ! En avant toute !!"


Ce fut avec un tel enthousiasme que la Pirate blonde se plaça à la pointe du bateau, et se mit à rire aux éclats, les bras croisés. Ce n'était que le début d'une nouvelle aventure, et sans doute la voie vers la suprématie des océans !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meneur | Semeur de Troubles
• I'm Prout

Messages : 255
Date d'inscription : 28/11/2011
Age : 28

Fiche d'aptitude
Niveau:
6/20  (6/20)
Expérience:
25/70  (25/70)
Points Wanted | Points Héroïsme: 0


MessageSujet: Re: Acte I - Vers Centaurea   Ven 30 Déc - 21:52

    Alwyn S. Calypso
    Qualité : 4/5
    Langue : 3/4
    Quantité : 2/3
    Originalité : 1/2
    Mise en page : 1/1
    TOTAL : 11 XP + 1 point bonus
    => + 12 XP
    Remarques : Une belle énergie qui transparait toujours dans tes RPs, plaisant à lire. Tu nous donnes des actions/réactions qui rendent le texte intéressant, mais parfois un peu lent à se déclencher, même si ça se rattrape bien par la suite quand même en général. Quelques fautes à surveiller à l'occasion, et continue le bon boulot! ♫

    Hahha Jyuubei

    Qualité : 3/5
    Langue : 3/4
    Quantité : 2/3
    Originalité : 1/2
    Mise en page : 1/1
    TOTAL : 10/15 + 2 points bonus
    => +12 XP
    Remarques : Un bon rp dans l'ensemble, qui manque un peu de rythme mais reste assez agréable à lire. Attention à la langue, parfois on sent que tu essaies de sortir des trucs un peu recherchés, mais la syntaxe ne suit pas forcément derrière. M'enfin ça devrait pouvoir se corriger facilement x)

_________________

[Cliquez sur cette signature et un chiot innocent sera tué.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• I'm Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Acte I - Vers Centaurea   

Revenir en haut Aller en bas
 

Acte I - Vers Centaurea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OnePiece Yozoru Kairo :: Chapitre I :: Centaurea - Mer-
Sauter vers: